Le ministre de l'Agriculture du Qinglin a averti de la possibilité d'une épidémie "massive" de grippe aviaire samedi 25 février. Tous les départements agricoles chinois vont être placés en état d'alerte, a rapporté l'agence officielle Chine nouvelle. Cette situation se traduirait par un renforcement de la surveillance de l'épidémie, de la vaccination des volailles et des tests pratiqués sur les animaux.

Plus de 22 millions de volailles ont été abattues en 2005. 154 600 animaux sur les 163 100 porteurs de la souche H5N1 du virus de la grippe aviaire en sont morts. Trente et un foyers d'épidémie ont été signalés dans des élevages et un autre sur des oiseaux migrateurs l'année dernière.

Le nombre de cas humains en Chine s'élève à quatorze dont huit mortels depuis octobre dernier. Deux nouveaux cas ont été annoncés samedi. Une fillette de neuf ans et une femme de 26 ans hospitalisées dans un état critique avec de la fièvre et une pneumonie. Au total, la grippe aviaire a fait 92 morts dans le monde depuis 2003, la plupart en Asie. De nouveaux foyers ont été signalés dans 14 pays, dont la France, depuis février.