Lu dans le Marianne du 3 au 9 mars 2007

Des faits divers racontés par des flics ou l'horreur sociale vue des commissariats.
Dans les couples, on cogne... Et souvent la femme ne porte pas plainte. Au contraire, elle défend son mari quand la police arrive. Elle y gagne souvent au change puisqu'elle se fait battre deux fois plus pour les avoir appelés.
Les tabous sexuels sont balayés par l'alcool... Un neveu qui viole sa tante de 60 ans avec copains et la dépouille au passage ou une fille de 19 ans qui fini la soirée dans les toilettes avec son père, la mère raide saoûle.
On ne se nourrit pas. Les parents sont nourris à la bibine et les gamins au sandwich ou au coca. La priorité avant le frigo : la console de jeux, le vin blanc mousseux, le Ricard et la bière.
On célèbre la sainte trinité télé-foot-pmu. La Star'Ac et Courbet sont leurs référents. Tout de suite après vient le foot puis la française des jeux et le PMU : Leur seul espoir d'avoir une grosse somme.
Les enfants ne sont pas du tout élevés. Ils insultent la police et leur mère les félicitent. Les parents vont chercher leurs enfants le plus tard possibles à l'école pour ne pas être emmerdés et en plus, ils savent où ils sont au moins.
Toutes les ressources de l'assistanat sont exploitées. Les gens font la queue devant la banque postale en début de mois pour retirer leur argent de peur que l'autre engloutisse le revenu en alcool. De toute manière c'est la dedans que ça fini, en plus de l'écran plat et du lecteur DVD.
Tartiner du PV devient trop facile. Plus personne n'a son permis. Personne n'a les moyens de se payer l'assurance auto.

Une misère qui fait peur et qui surtout me révolte... Rien n'est malheureusement fait pour aider ces gens à se hisser un peu plus haut intellectuellement... Ce n'est sûrement pas TF1 ni M6...

Heureusement, il y a Groland et Francis Kuntz !