Deux dossiers entre les mains. C'est ainsi que Raluca Stroescu a été retrouvée morte, chez elle. Elle avait le teint vitreux et pesait à peine 40 kilos. Cette jeune femme de 31 ans travaillait pour la multinationale d'audit Ernst & Young à un rythme international. "Quatorze heures par jour, sept jours sur sept. Il lui serait même arrivé une fois de rester au travail quarante heures d'affiliée.", relate Cotidianul.

C'est le prix à payer pour travailler dans l'une des quatre prestigieuses entreprises d'audit qui forment, sur le marché roumain, ce que l'on appelle les "Big 4". Raluca Stroescu y a laissé la vie. Cela a - heureusement - déclenché un débat sérieux en Roumanie. La presse explore ainsi l'envers du décor d'une société en plein boom économique et découvre la triste réalité. "D'un côté, une jeunesse qui a besoin de reconnaissance professionnelle ; de l'autre, des multinationales qui leur promettent monts et merveilles".

Mon commentaire : La France qui se lève tôt... Tout est dit... :)