Petite info sympathique trouvé sur "Les confidentiels" du Nouvel Obs :

Dominique Perben, qui s'est prononcé contre le recours aux tests ADN en expliquant que notre droit de la famille repose sur la "présomption de paternité" justifie, en privé, sa position par son expérience lorsqu'il était Garde des sceaux au moment du tsunami en Thaïlande.
Selon ce qu'il confie à des proches, l'identification des corps de victimes françaises par les services médico-légaux ayant eu recours aux tests ADN, aurait révélé qu'une proportion "effarante" d'enfants décédés n'étaient pas, biologiquement, de leur père présumé. Une information qu'il se refuse à utiliser "par respect pour la douleur des familles" dans le débat actuel sur le recours aux tests ADN qu'il n'hésite pas devant les journalistes à qualifier de "connerie".

Heu, ça veut quand même dire qu'il y a pas mal de femmes infidèles en France ! C'est LA le vrai débat...

Je n'ai pas d'enfant, mais si je ne devais pas être le père des miens, je serais alors le père des autres !! :D

Alors t'es-tu le père de ton gamin ? :D