L'association Max Havelaar, un des grands du commerce équitable, lance une nouvelle campagne de publicité intitulée "C'est meilleur".

Dans cette campagne, Max Havelaar essaie de nous convaincre que consommer équitable, ce n'est pas QUE par solidarité mais aussi parce que c'est meilleur. Pour cela, il ne place plus le producteur au premier plan mais le consommateur satisfait – signe sans doute que le commerce équitable arrive à maturité et s’intègre à la consommation courante du plus grand nombre : en 2008, selon une étude Ipsos, près de la moitié des Français avaient acheté un produit issu du commerce équitable au cours des 4 dernières semaines (essentiellement café, riz/céréales, thé, cacao, jus de fruits, bananes, etc. – achetés principalement en grandes surfaces), et 18% seulement pensaient qu’ils s’agissaient de produits de qualité variable ou moindre, 39% pensant au contraire qu’ils sont de qualité identique ou supérieure aux autres produits et 21% leur trouvant même meilleur goût. Ils ont même fait appelle à la chroniqueuse TV Mademoiselle Agnès et l’acteur Jocelyn Quivrin.

Ainsi, Max Havelaar renverse un des arguments de vente des produits équitables pour mettre en avant le plaisir et la qualité des produits.

Mon avis sur la question: Max Havellar est une marque commerciale privée créée par des missionnaires hollandais à la fin des années 1980 et se fait passer pour l’inventeur du commerce équitable. Cela est est faux. Tout comme le fait de se faire passer pour un label, cela est également faux.
Max Havelaar mène une politique assez antithétique mais fortement commerciale. D'une part, il se fait passer pour "le roi du commerce équitable" et de l'autre, il est une aide forte pour la grande distribution et les multinationales dans leurs démarches de "green washing". Ainsi McDonald’s ou Accor arrivent, grâce à Max Havelaar, à redorer leur blason. L’exemple de Dagris est éloquent. Son coton équitable africain, estampillé Max Havelaar, a servi de monnaie d’échange à des privatisations d’entreprises cotonnières ! De plus il ouvre la porte aux OGM ! SCANDALEUX !
Max Havelaar impose des frais aux producteurs, qui paient pour pouvoir aposer le logo "Fairtrade", et pour être dans une coopérative. Par contre, il n’offre aucune garantie sur les volumes vendus. Ce système ne permet pas d’échapper à la pauvreté, et il n’est pas toujours plus intéressant.

Bref, réfléchissez à deux fois et renseignez vous avant d'acheter. C'est comme acheter de l'équitable chez Leclerc... C'est une hérésie !