Apparemment non !! Un chimiste algérien a été condamné par la justice britannique à neuf ans de prison pour vaporisation d'un mélange de ses urines et des ses matières fécales sur de la nourriture et des livres pour enfants.

Le chimiste, Sahnoun Daifallah, a assuré sa propre défense au tribunal et a plaidé non-coupable alors même que la police a réussi à identifier le coupable grâce aux caméras de surveillance.

Un peu maboule, Sahnoun Daifallah avait préparé un stock de ce mélange (pisse et merde) accompagné d'une liste des prochaines villes à cibler.

Par contre, l'histoire n'explique pas les raisons de son acte... En attendant, les autorités britanniques ont déjà entamé les procédures d'extradition vers l'Algérie.