Dans une interview accordée à TV Magazine, Harry Roselmack confesse en avoir ras le bol, lorsqu’il voyage à l’étranger, d’être "d’abord considéré comme un Africain ou un Américain et non comme un Français." Selon lui, "le débat (sur l'identité nationale) est nécessaire, mais il lui manque la réflexion qu’on doit avoir sur l’iconographie française".

Mon avis sur la question: Déjà sur la question de l'identité nationale. Je vais m'immiscer rapidement dans ce débat d'extrême droite. Qu'est-ce que se sentir Français ? Pour moi, c'est simplement se sentir investi de droits et de devoirs envers la nation française. J'étais Chinois et je le suis toujours au fond de moi, mais j'ai demandé la nationalité française pour pouvoir exprimer ma Voix (avec un V majuscule). Pouvoir décider de comment la France va avancer et arrêter de "subir" le choix des autres. Pour moi, c'est ça se sentir Français. Ca n'a rien à voir avec la couleur de peau ou la durée de séjour en France. Je connais bien des "Français" qui ne s'investissent pas lors des élections (même pas présidentielles). Eux sont sûrement moins Français que les immigrés qui essaient de changer leur quartier à la sueur de leur front.
En attendant, monsieur Roselmack, vous êtes noir de peau (j'en suis désolé) et c'est pour cela que l'on ne vous prend pas pour un Français lorsqu'on vous croise pour la première fois à l'étranger. Quand vous serez aussi connu que Yannick Noah alors là peut être...