Au détour d'une...

Les évènements et les détails qui ont attiré mon attention

Actu  Bébé Ecologie   Futilité   Lecture   Musique   Geekerie   Pensée   Photographie   Projection   Contactez moi via Twitter

mercredi 24 décembre 2008

Hanouka, c'est en ce moment, parlons-en !

Tout le monde a l'humeur en fête (ou presque) et j'ai envie de mettre sous la lumières des projecteurs (jeu de mots inside !) une autre fête que celle de noël, celle de Hanouka.

Cette année, Hanouka a débuté le 22 décembre 2008 au coucher du soleil et durera jusqu'au 29 décembre 2008 au coucher du soleil.
Hanouka est la fête des lumières. Cette célébration juive, qui remonte aux premiers temps de la chrétienté, commémore la victoire des Macchabées sur les troupes syriennes d'Antiochus en 165 avant Jésus-Christ. Les occupants imposaient en effet aux juifs des pratiques païennes. La fête des Lumières commémore aussi et surtout le miracle de la fiole d’huile qui, selon le Talmud, aurait alors brûlé 8 jours durant sans faiblir dans le Temple de Jérusalem. Aujourd’hui, en souvenir de ces événements, les juifs allument chaque jour une branche supplémentaire du chandelier de Hanouka. La célébration donne lieu à des prières et des repas en famille ou entre amis, et à des jeux traditionnels (avec des toupies entre autre).

Deux découvertes aujourd'hui, le groupe myfirstearthquake avec Fa La Freezing.

Et ces deux jolies images

Toupie de Hanouka
voiture tuning hanouka

mardi 23 décembre 2008

François-Xavier Demaison à l'Olympia

Vous connaissez François-Xavier Demaison ? Non ? C'est Coluche... Enfin celui qui a interprété Coluche dans le film d'Antoine de Caunes. (ça va lui coller à la peau un moment je pense).

François-Xavier Demaison, c'était un avocat. Un mec (de) "droit" et pas forcément à une vie bien comique, surtout chez PricewaterhouseCoopers. Le 11 septembre 2001, il assiste aux attentats du World Trade Center depuis son bureau à Manhattan. Il sera choqué. Il remet alors en question toute sa carrière et sa vie pour revenir dans le théâtre. Il consacre alors ses économies à monter un premier spectacle qui fera fureur et qui sera par la suite produit par Samuel Le Bihan.

Bref, monsieur Demaison s'impose comme une valeur sûre de l'humour de composition et devient rapidement chroniqueur dans l'émission Le fou du Roi de Stéphane Bern (sur France Inter). Ce dernier le propulse ensuite dans son émission Samedi pétante sur Canal+.

En mars 2007, il rejoint sur scène François Berléand et Maruschka Detmers pour la pièce L'arbre de joie au théâtre de la Gaîté-Montparnasse. En 2008 Antoine de Caunes le choisit pour interpréter le rôle de Coluche dans Coluche, l'histoire d'un mec. Et pour la fin d'année, François-Xavier Demaison est à l'Olympia pour 3 dates seulement ! Et vous savez quoi ? J'y serai le dimanche 28 !!
Si vous y êtes, faites moi signe ! Et si vous n'y allez pas... Vous pouvez toujours vous commander le DVD au "papa de la noël"

Je remercie Modedemploi pour l'invitation quand même ! C'est la moindre des choses... hé hé.

mardi 16 décembre 2008

WTF ? What's the Drunch ?

Oui, j'ai dit drunch et non drunk (cet état alcoolisée dans lequel on me retrouve souvent en fin de soirée).

Et voilà encore une idée bien américaine qui nous arrive (depuis un petit moment, mais je découvre, désolé)... Le DRUNCH ! Contraction de Diner et Lunch. Le drunch est au couche-tôt ce que le brunch est au lève tard (tout du moins la conception parisienne du brunch sur les coups de 13h...). Le drunch, c'est un dîner-goûter vers 18h le dimanche de préférence, une nouvelle manière de recevoir, ou pas, pour pouvoir vous coucher tôt.

Et là tu me dis : quid du cocktail dînatoire ?
Ha ha ha ! Ferme ce blog, tu n'as rien à faire ici ! Le cocktail dînatoire, c'est plus tard ma chère. Le Drunch serait plutôt l'apéro si tu as VRAIMENT envie de rester sur tes basiques. Et là tu n'aurais VRAIMENT rien à faire sur ce blog !

Au drunch, c'est tartes, bouchés, canapés sucré comme salé, le tout mélangé. Chacun se sert et s’installe confortablement dans le salon. On ne fait pas de chichi (racrac) avec la cuisine, c'est à la bonne franquette. Fini les lourdes contraintes protocolaires avec les 6 fourchettes et les 14 couteaux. On s'affale sur le canapé ou sur des poufs (et oui on s'affalera aussi sur toi)

Bref, encore une idée de bobos parisiens qui veut se la jouer en créant une tendance, c'est exactement comme un apéro... Mais le dimanche.

Et toi, tu drunches ?

Attention attention ! Le drunch est aussi connu sous le nom de slunch (souper + lunch). Je ne voudrais pas que tu paraisses ridicule en société.

vendredi 12 décembre 2008

Faisons-nous mousser : My SFR reçoit deux prix Stratégies

Logo SFRMy SFR, outil 2.0 réservé aux collaborateurs SFR. Dans My SFR, il y a un blog alimenté par les collaborateurs et les différentes directions, une boîte à idées et une partie réseau social comme Viadeo.
My SFR a été lancé en grande pompe en mars 2008 et depuis, il a déjà été primé.
Tout d'abord, avec un prix en interne (ce que l'on appelle les podiums SFR) remis dans le cadre des meilleurs projets de l'entreprise sélectionnés par le comité exécutif de SFR.

Mercredi soir, nous avons eu droit à deux prix Stratégies (le magazine):
- Le premier est pour les politiques sociales. Nous avons réussi à mettre en avant l'échange, l'émulation, la transversalité et la transparence par le biais de cette outil de communication. My SFR a permis de jouer la carte de la transparence lors du projet de rapprochement entre SFR et Neuf Cegetel. Nous avons changé le rapport à la gouvernance. Les collaborateurs peuvent s'exprimer librement dans la limite où tous les articles et commentaires sont nominatifs.
- Le second est un prix spécial campagne de publicité RH. Avec My SFR, nous avons su marquer l'évolution des pratiques internes, accompagner et accélérer les changements culturels et promouvoir de nouveaux réflexes.

Je me dis bravo, mais je dis surtout bravo à Charlotte B. et Valérie P. qui ont fait naître le projet avec TBWA (même si nous ne travaillons plus avec eux), elles ont fait preuve de force et de ténacité pour porter My SFR jusqu'au bout.

lundi 1 décembre 2008

Starbucks s'associe à RED pour lutter contre le SIDA

Starbucks s'associe à REDStarbucks, c'est un peu le mal. Pourquoi ? Parce que finalement, Starbucks, c'est un géant du café et ça TUE les petits bistros, les petits zincs et autres comptoirs. Mais Starbucks, ça fait de l'équitable. Starbucks, ça fait du bio aussi... Je crois... Plein d'infos là

A l’occasion de la Journée Mondiale contre le Sida, ce lundi 1er décembre, Starbucks continue dans ses initiatives bienveillantes et s'associe pour un mois (seulement) à (RED). Ce partenariat conclu consiste à reverser au Global Fund 5 centimes par boisson spéciale de Noël vendue jusqu’au 2 janvier 2009, dans tous ses magasins nord-américains. Ces boissons sont des éditions spéciales vendues uniquement au moment des Fêtes, avec des parfums originaux à base d’arômes de saison, comme la menthe, le gingembre, la cannelle ou la truffe.

Pour ceux qui ne le savent pas, (RED) est une organisation caritative créée par le chanteur Bono du groupe U2. (RED) s'associe avec de grandes marques pour vendre ce qu'on appelle des produits-partage. Ainsi, une partie des ventes est reversée pour lutter contre le Sida en Afrique via le Global Fund – devenu le premier fonds de prévention et de lutte contre le VIH dans 139 pays. Depuis la création de (RED) en 2006, American Express, Motorola, Apple, Converse, Gap, Hallmark ou Dell en sont devenus partenaires – avec des produits ayant déjà généré 115 millions de dollars de dons.

Même si le but de ces opérations pour ces grandes marques est de faire une sorte de "green wash", je pense que je vais quand même un peu les aimer... Mais pas trop hein :)

Joyeux anniversaire !! Le RMI a 20 ans

Aujourd'hui existe en France le RMI. Revenu minimum d'insertion.
C'est une série de droit nouveau : un minimum pour vivre, la sécurité sociale, une aide au logement. Mais c'est surtout un contrat d'insertion dont le succès dépend des chefs d'entreprise, des élus, des associations et de chacun de nous.
RMI ne fermont pas la porte à ceux qui sont dehors.

Triste, mais bel anniversaire que nous fêtons. Le 1er décembre 1988 naissait le RMI. Le RMI est une allocation française financée par les conseils régionaux et versées par les caisses d'allocations familiales ou la mutualité sociale agricole aux personnes sans ressources ou ayant des ressources inférieures à un plafond fixé par décret.
Le RMI est une prestation incessible et insaisissable sauf en cas de trop-perçu. Dans ce dernier cas, le recouvrement de l'indu s'opère par retenue de 20 % sur les prestations à échoir.

A l'époque, le RMI a été l'objet de campagnes gouvernementales à la télévision réalisées par Raymond Depardon. Libé les a retrouvées.

20 ans de RMI... Aujourd'hui encore, des gens en ont besoin. Souvent, ce revenu minimum d'insertion ne suffit pas à vivre. Souvent les gens se plaignent en traitant les RMIste de fainéants. Parfois certains RMIstes préfèrent ne pas travailler parce qu'ils gagneraient moins que le RMI en travaillant. Je pense qu'il faut les laisser faire. Il ne faut pas pointer du doigt une catégorie de personnes, et les privés d'un droit de vivre, si l'on peut dire, décemment, à cause de quelques "moutons" noirs. D'ailleurs, est-ce que c'est le RMIste qui ne souhaite pas travailler qu'il faut pointer du doigt ou le système ? Voire, les patrons qui finalement profitent de la situation et ne paient pas assez ? Je vous laisse y méditer.

Via, comme vous l'avez vu sur la vidéo, Libération
Plus d'information sur le RMI entre autre sur Wikipedia

UMP (oui, je ne dirais pas PS): c'est aussi l'anniversaire de d'Antony AKA Makecurves, BriceSL AKA La Crampe AKA La Chappelle et du blog de Léna, confidences d'une blonde